Critiquer son patron sur Internet constitue une faute grave

« En Belgique, le cadre d‘une société cotée en bourse l’a appris à ses dépens : celui qui critique son employeur ….risque d‘être licencié pour faute grave et sans indemnité de rupture » L’ECHO samedi 12 octobre 2013 Les juristes spécialisés poursuivent en expliquant que le contexte doit être pris en compte, qu’un syndicaliste aura…